LA FAUCONNERIE:THIEFINE Jean Yves

 

 

Extraits tirés de "LA CHASSE AU VOL" de H.SCHLEGEL et J.A VERSTER DE WULVERHORST (1845)

 

La fauconnerie est l'art d'affaiter et de gouverner des oiseaux de chasse ;on emploie ce mot également pour désigner, soit la chasse que l'on fait avec ces oiseaux, soit l'équipage nécessaire pour cette chasse, ou même le lieu où l'on tient les oiseaux de chasse.

 

La fauconnerie, en prenant ce mot dans l'acception ordinaire, se divise en fauconnerie proprement dite, si ce sont des faucons qu'on emploie, et en autourserie, s'il s'agit de l'affaitage de l'autour et de l'épervier. Les faucons étant dressés à revenir au leurre, se nomment oiseaux de leurre ; l'autour et l'épervier étant dressés à revenir sur le poing, se nomment oiseaux de poing. Les oiseaux de leurre sont des oiseaux de haut vol, les oiseaux de poing sont des oiseaux de bas vol.

La fauconnerie étant plus l'art de l'affaitage (dressage) que l'art de la chasse, (le rapace chasse de par sa nature, il n'a guère besoin de l'homme pour cela.)

DEVENIR FAUCONNIER :

Que faut il faire pour devenir fauconnier en France?

Pas trop compliqué, a partir du moment ou c'est la passion qui pousse, il suffit d'un peu de courage pour remplir les formulaires nécessaires, disponibles auprès de la D.S.V du lieu de résidence.

Bien entendu il faut trouver une adresse d'éleveur, lui soumettre le souhait d'acquérir un rapace, et le réserver si accord il y a.

 

Ensuite il suffit d'attendre la réunion d'une commission de la D.S.V généralement courant Juin (se renseigner).

 

Il ne reste plus qu'à contacter l'éleveur pour lui communiquer les renseignements nécessaires pour pouvoir chercher votre futur compagnon de chasse.

Mais je conseille tout de même de passer d'abord un peu de temps avec un fauconnier. Il y a beaucoup de choses à apprendre, il vous indiquera surtout les fautes à ne pas commettre.

Il existe bien quelques associations........................mais il n'est pas nécessaire de passer par ce genre de cotisations, pour pratiquer la fauconnerie!

Législation concernant la chasse au vol datant de 1981.

LEGISLATION CONCERNANT LA CHASSE AU VOL

ARRETE DU 30 JUILLET 1981

Relatif à l'utilisation des rapaces pour la chasse au vol.

(Journal officiel N.C. du 4 Août 1981)

Le ministre de l'environnement,

Vu les articles 371, 372 et 373 du code rural ;

Vu la loi sur la protection de la nature du 10 Juillet 1976, notamment son article 5 ;

Vu le décret n° 77-1296 du 25 Novembre 1977 pris en application de la loi sur la protection de la nature ;

Vu l'avis du conseil national de la protection de la nature et du conseil national de la chasse et de la faune sauvage ;

Sur la proposition du directeur de la protection de la nature,

Arrête :

Article 1er

La détention, le transport et l'utilisation des rapaces pour l'exercice de la chasse au vol sont soumis à autorisation dans les conditions fixées par le présent arrêté.

L'emploi des rapaces diurnes falconiformes est seul autorisé pour ce mode de chasse.

Article 2.

Les autorisations de détention, de transport, et d'utilisation prévues à l'article 1er du décret du 25 Novembre 1977 susvisé sont délivrés par le ministre chargé de la chasse ou son délégué après avis du conseil national de la chasse et de la faune sauvage et du conseil national de la protection de la nature.

La demande n'est pas recevable lorsque le demandeur a été condamné depuis moins de cinq ans pour infraction à la législation de la chasse ou de la protection de la nature.

L'autorisation est délivrée à titre précaire et révocable et peut être retirée à tout moment sur décision motivée.

Article 3.

La demande mentionne les noms, prénoms, domicile du demandeur, son appartenance éventuelle à une association spécialisée dans le domaine de la chasse au vol, les noms scientifiques et français des spécimens qui font l'objet de la demande, le nombre de spécimens, leur origine, en précisant, le cas échéant, les références de l'autorisation de l'importation, de capture ou de prélèvement des oiseaux ainsi que leurs conditions de détention et d'utilisation pour la chasse au vol ou la reproduction.

Pour chaque spécimen la demande mentionne les caractères de la marque identifiant l'oiseau conformément aux dispositions de l'article 4.

Article 4.

La délivrance des autorisations mentionnées à l'article 2 du présent arrêté est subordonnée en outre :

  1. A la tenue d'un registre dans lequel sont consignés au jour le jour tous les renseignements relatifs aux oiseaux détenus, notamment leur origine, leur cession ou leur perte.
  2. Ce registre ainsi que les volières et véhicules utilisés pour la détention ou le transport des oiseaux pourront être contrôlés par les agents habilités à constater les infractions à la police de la chasse et à la protection de la nature, conformément aux prescriptions de l'article 2 du décret du 25 Novembre susvisé.
  3. A l'obligation de munir les spécimens qui font l'objet de la demande d'une marque inamovible, conforme à un modèle agrée par le ministre de l'environnement.

Article 5.

L'autorisation de détention, de transport, et d'utilisation pour la chasse au vol se présente pour chaque oiseau détenu sous forme d'une carte validée annuellement comportant, outre les indications relatives à l'identité du bénéficiaire, celles relatives à l 'identification des oiseaux concernés, à savoir :

Les noms scientifiques et français de l'espèce;

La date de naissance de l'oiseau et son origine;

Le numéro de la marque ;

Les signes distinctifs de l'oiseau s'il y a lieu.

Article 6.

Les autorisations visées à l'article 2 du présent arrêté permettent la pratique de la chasse au vol pendant la période où la chasse est ouverte. Elles permettent en outre la mise la mise en condition et l'entraînement des oiseaux depuis la date de la clôture générale de la chasse jusqu'au 30 Avril à condition que cet entraînement soit effectué sans chien et sur des animaux d'espèces classées nuisibles dans le département considéré et à partir du 1er Juillet jusqu'à la date d'ouverture de la chasse à condition que cet entraînement soit effectué soit sur du gibier d'élevage marqué, soit sur des oiseaux classés nuisibles dans le département.

Article 7.

Les arrêtés du 2 Juillet 1974 et du 8 Juillet 1975 fixant les conditions de capture, de transport et d'utilisation des rapaces pour la chasse au vol ainsi que la liste des rapaces dont le désairage ou la capture sont susceptibles d'être autorisés sont abrogés.

Article 8.

Le directeur de la protection de la nature est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au journal officiel de la République française.

Fait à Neuilly le 30 Juillet 1981.

Modifié en 1986.....

Article 1er.  -   Le premier alinéa de l’article 2 de l’arrête du 30 juillet 1981 susvisé est abrogé et remplacé par les dispositions suivantes :

« Les autorisations de détention, d'utilisation et de transport prévus à l'article 1er du 25 novembre1977 susvisés sont délivrés par le commissaire de la république après avis du conseil départemental de la chasse et de la faune sauvage et après avis de deux experts choisis dans une liste de quatre personnalités établie par région par le Conseil national de la protection de la nature. »

Article 2.  -    Le directeur de protection de la nature est chargé de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au journal officiel de la république française .

Fait à Paris le 14 mars1986

 

Nouvelle législation depuis le 10/08/2004. Les textes ci-dessus sont abrogés

(Cliquer pour télécharger le document au format word)